Moriheï Ueshiba

 

 Le 14 décembre 1883 naissait à Tanabe, petite ville proche d'Osaka, Ueshiba Morihei. Malgré sa petite taille et sa constitution faible, il était déjà reconnu à vingt ans comme expert dans l'art de la lance et du sabre. Il s'enrôla en 1909 dans la guerre russo-japonaise où il endurcit son corps aux plus rudes épreuves.
À vingt-sept ans, afin de pouvoir pratiquer les arts-martiaux au sein de la nature tout en cultivant la terre, il partit pour l'île d'Hokkaidô.
C'est là qu'il rencontrera maître Takeda Sôkaku qui lui remit en 1916 le diplôme de maître de Jû-Jûtsu de l'Ecole Daitô. L'essentiel de l'Aikido moderne provient encore de cet enseignement. Après la mort de son père, il quitte Hokkaidô et se réfugie dans la solitude durant quatre ans afin de pénétrer le secret de l'être et celui des Budô.
En février 1934, il participe aux côtés d'une armée indépendante, à une expédition en Mongolie destinée à libérer le pays d'un conflit entre chinois et japonais. Malgré les succès, il est arrêté par les chinois qui l'enferment et le torturent. La petite troupe est sauvée in-extremis par une intervention japonaise. Morihei Ueshiba rentre chez lui, à Ayabe, en solitaire.
A partir ce cette période il va développer une sorte de 6ème sens qui lui permettra en combat d'anticiper l'attaque de son adversaire.
En 1937, il part habiter à Tôkyô avec sa famille. Déjà célèbre, il est sollicité par des maîtres du Judo et du kendo qui souhaitent reçevoir son enseignement.
En 1938 il s'installe à Iwama et commence à enseigner l'Aïkido. Il y restera jusqu'à sa mort, le 26 avril 1969.

Contactez nous